En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies
Madame le Maire Catherine Saumont

Madame le Maire

Madame le Maire Catherine Saumont

reçoit à la mairie sur rendez-vous.

Horaires et Contacts Mairie

Téléphone portable : 06.14.67.39.11

E-mail : saumontc@gmail.com

 

Météo France

97491 visites
Visites

Compte rendu Conseil Municipal du 24 mars 2015

 

Excusés : Jennifer Martini, Virginie Landry, Gilbert Girard

Attribution marchés Bonna-Sabla, Cesmat TRAVAUX PASSERELLE, vote à l’unanimité du conseil

Projet piscine porté par le SMADESEP, en prévision du vote au Conseil communautaire de la participation financière au projet du SMADESEP le conseil municipal est consulté sur la position de la commune sur ce vote :

-          Pierre Romano aurait souhaité un aménagement de la plage pérenne. Une piscine en béton « classe ». Pour lui, la piscine flottante a une durée de vie limitée dans le temps et son coût est très important. Il estime que l’argent mis dans cette piscine ne rapportera rien au niveau économique. Pour autant il estime que les équipes du SMADESEP ont dû faire des études sérieuses pour aboutir à ce projet mais il regrette que  l’information du déroulé de ces réflexions ait été mal transmis au Conseil. A titre personnel il a cependant assisté à une réunion sur place avec un vendeur d’une de ces piscines flottantes en présence du directeur et du président du SMADESEP.  Pierre Romano a le sentiment d’avoir été écarté de la décision finale ainsi que le conseil et les habitants du village. En conclusion il souhaite que cet équipement apporte satisfaction car sinon les gens du village risquent de reprocher au Conseil une décision pour laquelle ils n’ont pas été consultés. Il choisit se positionner Contre.

Il demande que chacun puisse s’exprimer autour de la table.

-          Carole Massot regrette également que le projet n’ait pas pu être expliqué clairement autour de la table du conseil. Elle précise que c’est un sujet qui a été évoqué plusieurs fois au sein du conseil, qu’elle était au courant de ces réflexions sans avoir eu de projet concret sous les yeux. Elle fait remarquer cependant à Pierre Romano qu’une piscine « en dur » demande également de l’entretien et a une durée de vie comme toute construction. Carole Massot pense que cet équipement peut satisfaire beaucoup de monde. Elle est donc Pour

-          Jean-Marie Rolland ne comprend pas comment on peut trouver des subventions pour réaliser cette piscine qui fonctionnera deux mois par an alors que les collectivités cherchent désespérément des financements. Il regrette le manque d’information de la population et doute que les habitants de Rousset profitent de cette piscine. Il espère cependant que cet équipement rencontre le succès espéré. Il est Contre

-          Lionel Rolland est d’accord pour dire que le suivi de l’instruction a manqué et que le conseil aurait pu être mieux associé au projet et ce qui aurait été normalement une très bonne nouvelle devient un objet de polémique qui lui semble disproportionnée par rapport au sujet. Lionel Rolland  fait remarquer à Pierre Romano que quelle que soit la solution adoptée piscine en dur ou plastique, une infrastructure a une durée de vie limitée et un coût de fonctionnement. Etant donné la configuration de la plage Bois Vieux et le marnage la solution d’une piscine flottante lui semble cependant la mieux adaptée. Concernant ce projet précis et les subventions de l’Europe obtenues in extrémis, Lionel Rolland estime que de toutes manières si ce n’était pas la commune de Rousset qui en profitait ce seraient d’autres, autant que ce soit notre territoire qui garde cette manne financière. Il est Pour

-          Joël Astier pense que puisque le projet est à ce stade, la question n’est plus à dire si on est d’accord ou pas. Par contre il convient de préciser aux habitants que ce n’est pas un projet communal mais bien porté par le SMADESEP et financé par la communauté de communes. Le projet tel qu’il est présenté lui convient. Pour

-          Joseph Francart estime que c’est un bon projet et que ce sera un plus pour la commune. Même si ça représente effectivement un coût important, il n’empêche que la commune de Rousset sera équipée sans débourser un centime. Pour

-          Aline Mora rejoint les autres conseillers sur la constatation de la rapidité de la décision. Cette subvention inespérée a été récupérée par le SMADESEP, autant que ce soit Rousset qui en bénéficie. Sinon, d’autres communes seront ravies de la récupérer et la subvention Européenne sera perdue et au final rendue. Pour Aline Mora, cet équipement permettra de valoriser et surtout de sécuriser le site de Bois Vieux. Pour

-          Madame le maire rappelle que c’est la communauté de communes qui est adhérente du SMADESEP. La commune de Rousset est consultée pour les projets portés par le syndicat mais les décisions sont validées par le conseil communautaire puisque c’est lui qui supporte l’auto financement des travaux. Le sujet de la sécurité de la baignade à Bois Vieux  est dans les débats au sein du comité syndical depuis 6 ans car les services d’état (DASS, Préfecture) interpellent régulièrement le maire sur les intentions de la commune et du SMADESEP en charge de la gestion du site en termes d’aménagements du site. L’étude de solutions techniques a été très longue et ardue car la configuration du site de Bois Vieux entre la pente à 25%, le dévers de 20m et un marnage (variation de hauteur de niveau d’eau du lac) très important imposaient de réels freins techniques. Finalement, l’option de travaux d’aménagement du site sous forme de remblai ayant été écarté pour cause de coût (plusieurs millions) et de complexité administrative (EDF), la solution d’une structure flottante a été retenue. Le dossier a été validé au budget du SMADESEP et un dossier de demande de subvention déposé depuis 2 ans sur une solution de piscine flottante qui a été évoqué au sein de l’ancien conseil, comme du nouveau, mais sans que chacun puisse vraiment exprimer son avis, Mme le maire le reconnaît, car elle-même avait très peu d’éléments à leur soumettre. Mme le Maire explique qu’elle était persuadée que le dossier ne verrait jamais le jour étant donné le coût et les subventions demandées. Cependant, campagne départementale aidant et surtout l’accident mortel de l’été 2014 ayant également justifié la demande, le président du SMADESEP a obtenu des  restes de budgets à la Région et à l’Europe sur des dossiers abandonnés. Les arrêtés ont été notifiés début février. Les subventions  obtenues avaient pour contraintes l’exécution des travaux avant le 1er juillet 2015. Ce qui a entraîné une accélération des décisions, des appels d’offres et qui n’a pas permis effectivement de consulter le conseil sur leur position vis-à-vis du projet final. Ceci étant dit, la commune va se voir dotée d’un équipement de qualité, qui va apporter une plus-value évidente au site et aux prestataires qui travaillent sur le site mais également au belvédère et certainement même bien au-delà de ce périmètre. Cela aura un impact réel, les acteurs économiques de notre territoire vont en tirer un bénéfice certain. En premier lieu, les travaux vont faire travailler très concrètement une entreprise de TP locale, la société qui va fournir la piscine est française, travaille avec des matériaux fabriqués en France et faire donc vivre de nombreux salariés. Enfin, Mme le maire rappelle que l’opération (environ 500 000€ dont 150000€ de Travaux publics) est totalement neutre financièrement pour la commune, les 1% d’auto-financement (soit environ 5000€) étant portés par la communauté de communes du Pays de Serre-Ponçon. Mme le Maire regrette la précipitation imposée par l’obtention de cette subvention Européenne (200 000€) qui a pu frustrer les conseillers dans les décisions liées à ce projet mais reste très satisfaite qu’enfin le site de Bois Vieux propose de la baignade surveillée et que la commune ait obtenu du syndicat les réponses aux inquiétudes liées à la dangerosité réelle du site. Elle rappelle que le coût d’entretien, de la surveillance, du fonctionnement sera entièrement porté par le SMADESEP et donc sans impact sur les finances ou impôts communaux. C’est donc une opération totalement blanche pour la commune de Rousset. La commune va donc être équipée d’une piscine flottante de 250m2 (1 grand bain 1.50m de 200m2 et un petit bain 0.70cm de 50m2) et 300m2 de « plage » qui représente un investissement de 500 000€ et qui va coûter 5000€ à la communauté de communes. Pour

-          En parallèle de ce projet, le SMADESEP a programmé des travaux de réalisation du poste de secours qui intégrera également le nouveau snack agrandi. Les travaux seront effectués courant avril et mai.

 

En conclusion, avec 6 pour et 2 contre la majorité du Conseil donne pouvoir aux représentant de la commune de Rousset de voter favorablement pour la participation financière de la communauté de communes  du Pays de Serre-Ponçon sur la mise en place d’une piscine flottante par le SMADESEP sur le site de Bois Vieux.

INFORMATION MAIRIE

La mairie sera fermée le Lundi 6 et Mardi 7 Mars

Date et Heure
Comité des Fêtes de Rousset


Programme 2016 ici

Page Facebook du comité

OK
<Calendrier>
Mars 2017
a3w.fr © 2017 - Informations légales - rousset.a3w.fr